Centrale nucléaire de Chooz : Olivier Lamarre passe la main à Frédéric Maillard

Centrale nucléaire de Chooz : Olivier Lamarre passe la main à Frédéric Maillard

Publié le jeudi 30 août 2012 à 09H46 - Vu 617 fois

Changement à la tête de la centrale nucléaire de Chooz. Directeur adjoint pendant deux ans, puis directeur pendant quatre ans, Olivier Lamarre laisse la direction à Frédéric Maillard.

L'UN part, l'autre arrive. Sur le départ, Olivier Lamarre quitte ses fonctions avec un brin de nostalgie. « En tant que directeur adjoint puis directeur, j'ai vécu six ans dans les Ardennes. Pendant cette période, j'ai apprécié l'accueil et la découverte de ce territoire que je ne connaissais pas. »
« Sur les quatre dernières années, j'ai eu la possibilité de recruter 200 jeunes ardennais et belges. L'effectif est en augmentation de 15 % », rappelle l'actuel directeur qui gardera un souvenir ému pour la région ardennaise. Explications : Je suis arrivé ici avec une petite fille d'un an, je repars avec une fille qui a maintenant 7 ans et un garçon qui en a 5 », sourit-il.
Après ces six années passées dans la Pointe, Olivier Lamarre repart conquis par les Ardennes, « un territoire qui gagne à être connu ».
« J'ai pris plaisir à travailler avec les parties prenantes, les représentants des associations, les élus, les agents de la centrale, les prestataires ainsi que les partenaires sportifs », ajoute celui qui, à 41 ans, prendra lundi ses nouvelles fonctions de directeur adjoint du parc de production nucléaire français à Paris.

Dans la continuité

Frédéric Maillard, lui, arrivera officiellement à la tête du CNPE après-demain 1er septembre. Originaire de Picardie, ce jeune quadragénaire est marié et père d'une petite fille de 18 mois. Ingénieur de formation, il travaille pour Électricité de France (EDF) depuis 18 ans.
Âgé de 40 ans, il a commencé dans la gestion de réseaux chez Réseau de Transport d'électricité (RTE), une entreprise française, filiale d'EDF.
Il s'est ensuite occupé de l'optimisation du parc de production d'EDF dans diverses entités, dont 5 ans passés à Londres. Il a rejoint la division production nucléaire en 2008, d'abord à la centrale de Paluel (Normandie).
Depuis septembre 2009, il occupait la fonction de directeur adjoint du site de Dampierre-en-Burly en charge de la partie maintenance. « Je suis heureux de prendre la succession d'Olivier Lamarre. Je compte travailler dans la continuité de ce qui a été commencé par mon prédécesseur. »
Le futur directeur apprécie le contact avec la nature. Ses loisirs : le footing, les balades à VTT. Sa vie de famille est également importante.

R.L

L'union l'Ardennais