Un centre d'aquabike ouvre à Reims

Un centre d'aquabike ouvre à Reims

Publié le mardi 12 juin 2012 à 10H08 - Vu 2241 fois

REIMS (Marne). Vita comme vitalité. Bike comme vélo. Le nom de la société a été trouvé comme une évidence. Aussi limpide que de pédaler dans l'eau. Vitabike n'a pas révolutionné ce concept né en Italie dans les années 90. Mais l'iPower One qui débarque à Reims quitte le bassin des piscines pour aller barboter avec l'eau du bain dans des baignoires spécifiques.
« Nous avons inventé l'aquabike en individuel », s'enthousiasme le Rémois Willy Rohdmann, co-associé de Vitabike avec son ami alsacien Emmanuel Denni. Depuis l'aventure de Skywater (récupération des eaux de pluie), Willy Rohdmann a gardé un intérêt pour tout ce qui touche le domaine aquatique. Avec Emmanuel Denni, spécialiste des spas et jacuzzi, l'idée leur est venue de développer l'aquabike en cabines privées.

Les femmes et les sportifs

Une séance en avant-première était réservée aux médias aujourd'hui, pour faire découvrir les installations d'aquabike, rue Hincmar à Reims. « Il s'agit de quatre cabines individuelles, deux d'entre elles pouvant se retrouver dans un espace commun avec la cloison mobile », explique Willy Rohdmann. « Ces mini baignoires se remplissent de 720 litres d'eau en moins de deux minutes. Les personnes pédalent en position verticale, avec de l'eau qui leur arrive un peu en dessous de la poitrine. Elles pédalent à leur rythme, en musique si elles le désirent, avec des lumières qui éclairent l'eau. »
La qualité de cette dernière est garantie par une filtration et un traitement continus. Le renouvellement est effectué toutes les 50 séances, un appoint en eau étant assuré entre deux séances. Les utilisateurs disposent de toutes les informations nécessaires au bon déroulement de la séance : rythme de pédalage, temps passé, calories dépensées, réglage de puissance de l'aquabike, température de l'eau, etc. En cas de problème, un bouton permet de tout stopper et d'alerter le personnel. À Reims, le Vitabike emploiera trois personnes.
Avantages de la pratique du vélo dans l'eau : sport et bien-être, résume Willy Rohdmann. « Les femmes constituent 63 % de la clientèle. » L'aquabike aurait un effet de massage efficace contre la cellulite et la peau d'orange. Sur avis médical, il peut aussi être un outil de rééducation adapté. Enfin les sportifs, tel un champion de boxe française séduit par le test, y trouvent un mode de relaxation efficace. Société domiciliée à Molsheim, en raison des origines alsaciennes d'Emmanuel Denni, Vitabike installe son premier centre à Reims.
Moyennant un investissement de 150 000 euros, hors locaux. Et avant d'autres implantations que Willy Rohdmann imagine déjà rapidement.
Vitabike s'appuie sur une machine de fabrication entièrement française : l'iPower One. Comme internet pour les informations transmises, power pour la puissance, et one pour premier. Les matériaux, travaillés par des sous-traitants français, sont à base de composites et d'inox. Trois brevets ont été développés autour de cet aquabike de dernière génération.

L'union l'Ardennais