Marne / Arrêté préfectoral Ne mangez pas les poissons de fond

Marne / Arrêté préfectoral Ne mangez pas les poissons de fond

Publié le samedi 20 novembre 2010 à 12H00 - Vu 218 fois

Hier, la préfecture a mis en place un arrêté interdisant la consommation de certains poissons dans la Saulx, la Marne et la Vesle. La faute aux PCB. C'est tombé seulement hier soir, mais les derniers relevés datent de l'été et les recommandations de la direction générale de l'alimentation sont formelles. Certaines populations de poissons contiennent des taux de PCB (polychlorobiphenyles) anormalement élevés. Pas d'affolement cependant puisqu'il ne s'agit pas d'un seuil critique mais simplement d'une interdiction de consommation visant à approfondir les analyses sur certaines espèces de poissons.
Anguilles, carpes, silures..
Amis pêcheurs, il est donc désormais formellement interdit de manger les espèces dites bio-accumulatrices, en clair ces espèces qui vivent proches du fond des cours d'eaux, qui ont leurs repaires dans la vase.
La première de ces espèces déjà menacée par d'autres biais est l'anguille, ce poisson migrateur qui vit dans le fond des rivières marnaises.
Mais ce n'est pas la seule espèce visée par cette interdiction de consommation puisque les carpes, les brèmes, les barbeaux et les silures sont aussi dans le collimateur des scientifiques.
Les PCB s'accumulent dans les graisses des organismes des poissons et engendrent des dérèglements endocriniens menant souvent à des troubles de la reproduction ainsi que de la réponse immunitaire.
«Il ne s'agit que de mesures qui visent à donner du temps aux techniciens et aux scientifiques d'approfondir leurs relevés et connaître l'évolution des taux de PCB chez les espèces concernées par l'arrêté préfectoral. Il n'y a pas d'affolement à avoir pour les personnes qui ont consommé ces espèces de poissons depuis quelques mois. Les techniciens de l'Onema continueront leurs prélèvements réguliers. L'arrêté devrait être levé dans le courant de l'année 2011 si les données qui nous reviennent sont convenables » rassure Julie Hanot, chef du service sécurité sanitaire des aliments de la DDCSPP (direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations).
Toutefois, comme la pêche reste un loisir et qu'il y a belle lurette que les pêcheurs n'exercent plus leur passion pour se nourrir, seule la consommation de ces poissons sur la Saulx, la Marne et la Vesle est interdite.
Les pêcheurs pourront donc continuer à mouiller leurs lignes. Pour le plaisir de relâcher leurs prises si ces dernières se trouvent dans la liste.
Th. D.

L'union l'Ardennais