Faites gaffe à nos animaux

Faites gaffe à nos animaux

Publié le dimanche 22 avril 2012 à 10H36 - Vu 312 fois

Elles étaient une poignée, avec des pancartes et tracts, à interpeller les Rémois hier sur le marché rue de Mars.
Membres de l'association Vivants des Ardennes, qui a pris le relais de L214, Christelle, Sophie, Sarah, Maëlle, Eloïse et Karine voulaient avant tout sensibiliser les électeurs, pour que les politiques prennent en compte la condition animale.
« Tant pour la viande, avec les industries qui exploitent des millions d'animaux, que pour les vêtements, avec les fourrures, le cuir, mais aussi les loisirs avec le cirque, la corrida… »
Et Christelle appuie là où ça fait mal : les tests des laboratoires, « pour des produits de maquillage, de la lessive, oui, directement dans les yeux des lapins. Ils testent même des cigarettes ! » L'association veut ouvrir les yeux aux gens.
« Nos choix de vie ont une influence directe sur la vie des animaux. »
Quand on choisit un poulet élevé en batterie, on favorise l'exploitation de ces petites bêtes. « Il faut en effet lire les étiquettes pour privilégier ceux qui respectent vraiment les animaux avant de les abattre ».
Christelle insiste : « De toute façon, c'est meilleur pour notre santé. Si on prend de la viande pas chère mais faite de façon industrielle, on sera malade et on devra payer les médicaments. »
Elle dénonce aussi le « gâchis alimentaire, notamment des grandes surfaces ».
Elle ajoute que la cause « des humains nous touche aussi. Se préoccuper des animaux, c'est aussi se préoccuper de notre santé ».

L'union l'Ardennais