Deux ovnis observés par une habitante et son fils

Deux ovnis observés par une habitante et son fils

Publié le mercredi 14 septembre 2011 à 07H57 - Vu 2182 fois

SAINT-BRICE-COURCELLES (Marne). Samedi soir, un étrange phénomène lumineux a été observé par une femme et son fils, depuis leur maison, où ils ont vu passer comme «deux assiettes renversées» qui se suivaient lentement. La gendarmerie a enregistré leur témoignage.

SEVERINE Livin et son fils Alexis se souviendront longtemps de ce 10 septembre 2011.
Domiciliés rue de la Neuvillette, dans la zone industrielle de Saint-Brice-Courcelles, ils ont vu l'inconnu surgir devant leurs fenêtres, sous la forme de deux objets lumineux qu'ils ont observés pendant « cinq à sept minutes », samedi soir, sans avoir la moindre idée de ce que cela pouvait être.
« Il était 23 h 45 », témoigne Mme Livin. « Je regardais la télé, assise dans mon canapé, quand d'un seul coup, j'ai senti une source lumineuse sur ma gauche. J'ai tourné la tête et j'ai vu cette chose dans le ciel. C'était bien aplati, comme une assiette renversée, arrondie au-dessus, plat en dessous. La couleur de l'appareil - je l'appelle ainsi - était d'un rouge incandescent. C'était une couleur homogène. On ne distinguait aucun détail, aucune nuance à l'intérieur. Sous « l'assiette », il y avait un halo de lumière plus intense, couleur flamme, jaune doré, mais ça ne rayonnait pas, ça n'éblouissait pas. L'engin et le halo étaient parfaitement délimités. On aurait dit qu'ils étaient dessinés, incrustés dans le ciel. »

Un jumeau dans le ciel

Le phénomène bougeait. « Il se déplaçait tout droit, lentement, comme un avion de ligne. Il n'y avait aucune traînée. Dès que je l'ai vu, j'ai bondi du canapé pour me coller à la fenêtre. Il n'avait pas l'air très haut. A force d'avancer, il allait disparaître derrière l'angle de ma maison. Je suis allée de l'autre côté, dans la cuisine, en appelant mon fils de 15 ans qui se trouvait dans sa chambre. Il m'a rejoint. »
Arrivée la première, Mme Livin a ouvert la fenêtre. « Je l'ai revu, presque au-dessus de notre maison. Et c'est là qu'Alexis m'a dit : « Regarde ! Il y en a un deuxième derrière ! » C'était la copie conforme du premier, son jumeau. Ils se suivaient à la même hauteur, à la même vitesse, mais avec assez d'espace entre eux. Ils restaient à la même distance, comme si l'un tractait l'autre. Je n'y comprenais plus rien. Peut-être que dans le canapé, je n'avais vu que le deuxième appareil et que le premier était déjà passé. »

Descente vers le sol

Alexis confirme le témoignage de sa mère, à ce détail près que le premier « objet » lui a paru un peu plus haut que le deuxième. L'étrange cortège céleste se déplaçait sans le moindre bruit.
« Celui qui se trouvait en tête s'est éloigné, toujours en ligne droite, pour finalement devenir un point rouge et disparaître vers Reims », poursuit Mme Livin. « Par contre, le deuxième a décroché. Il a décrit une courbe vers le bas, toujours à vitesse lente, en douceur. La forme d'assiette renversée a laissé la place à un rond lumineux. C'est comme s'il avait basculé face à nous, et qu'on le voyait maintenant de dessous. Il a disparu de notre vue, derrière les cuves d'une entreprise. »
Pendant vingt minutes, les deux témoins sont restés à la fenêtre, dans l'attente d'une éventuelle réapparition du phénomène, mais le spectacle était terminé. Ils n'ont rien vu d'autre, à part la lune qui continuait de briller et le vol lointain d'avions reconnaissables à leurs clignotants.

Fabrice CURLIER

L'union l'Ardennais