Pharmacies de garde : composez le 3237 !

Pharmacies de garde : composez le 3237 !

Publié le lundi 27 octobre 2008 à 01H00 - Vu 5603 fois

LES habitants de Revin comme tous les Ardennais peuvent désormais connaître les pharmacies de garde en composant un seul et même numéro : le 3237 (34 centimes d'euro la minute).
C'est le syndicat des pharmaciens qui organise la permanence des soins à l'échelon national, donc les gardes des pharmacies. Sur Revin et le secteur de la Pointe, c'est le syndicat des pharmaciens des Ardennes, présidé par le pharmacien de la Halle, Fabrice Camaioni.
« Il faut toujours quelqu'un de garde, il n'y a pas un jour de l'année où il n'y a pas de garde », explique M. Camaioni. « Ce que l'on voulait faire au niveau des pharmacies, c'est harmoniser l'information du public. Jusqu'à présent, il y avait plusieurs dispositifs qui se chevauchaient : l'affichage sur les vitrines des pharmacies - ce qui obligeait le patient à s'y rendre - , la presse. Il y avait même des sociétés privées qui se sont lancées dans l'information des gardes, elles ont décidé d'arrêter. »
Chacun de ces systèmes d'information avait ses avantages et ses inconvénients, pour la presse par exemple, il n'était pas possible de faire des changements de garde de dernière minute. « C'est pourquoi au niveau national, on a pensé à mettre en place un numéro unique, le 3237, qui fonctionne partout en France et même dans les DOM. Le département des Ardennes a été l'un des premiers à l'adopter. » Ce numéro unique est en service depuis le mois de mai, mais il lui fallait une période de rodage de six mois.
Alors comme cela fonctionne ? L'appelant tombe sur un serveur vocal qui demande la commune qui l'intéresse ou le code postal. A partir de là, le serveur propose les trois pharmacies les plus proches. Par exemple pour Revin, ce peut être les pharmacies de la Campagne, de Bogny et de Fumay.
« Il peut peut-être y avoir un souci, quand l'appelant a un fort accent du Sud, le serveur vocal ne reconnaît pas forcément le langage. Mais là, il y a moyen de taper le code postal de la commune voulue. En cas de persistance d'un problème, un opérateur humain finit par prendre l'appel », indique le président du syndicat des pharmaciens des Ardennes.
Les données ont été entrées informatiquement dans le serveur par le syndicat. Le système est très souple et très réactif. « En cas de changement de garde, c'est pris en compte immédiatement », souligne Fabrice Camaioni.
« Mais il faut que les gens comprennent que c'est un système de garde pour la nuit entre 19 heures et 9 heures le matin, et entre 12 et 14 heures, ainsi que la journée du dimanche et les jours fériés. Le samedi après-midi, on n'est plus dans le cadre du 3237. »
Ainsi pour connaître la pharmacie de garde le samedi après-midi, vous pourrez toujours lire le journal. « Il faut savoir aussi qu'à Revin, il y a toujours une pharmacie ouverte le samedi après-midi », indique Fabrice Camaioni.
Malgré la mise en service du 3237, les pharmacies maintiendront quand même le double affichage des gardes sur leur vitrine.
Virginie Kiefer

L'union l'Ardennais