Un Printemps du jazz fleuri et foisonnant

Un Printemps du jazz fleuri et foisonnant

Publié le mardi 03 avril 2012 à 11H00 - Vu 150 fois

CHALONS-EN-CHAMPAGNE (Marne). La septième édition met le jazz manouche à l'honneur. Treize adresses participent cette année au festival. Une belle occasion de découvrir gratuitement les virtuoses d'aujourd'hui.

«NOUS aurons cette année l'un des plus grands violonistes du monde », a souligné hier Christophe Lartilleux en annonçant la programmation du 7e Printemps du Jazz à Châlons. Le violoniste, c'est Costel Nitescu. D'origine roumaine, ce virtuose fait partie du groupe de musique tsigane russe Arbat. Il accompagnera Christophe Lartilleux, « local de l'étape », fondateur et leader de Latch Drom, aux côtés du guitariste champenois Laurent Bajata pour un concert sur la place Foch. Un trio éclatant qui sera la tête d'affiche cette année.
En cas de mauvais temps, l'événement sera transféré dans la salle Pelloutier (maison des syndicats). Mais, c'est bien connu, il pleut rarement dans la Marne. Blague à part, les organisateurs ont relevé que la pluie n'est pas venue contrarier les quatre précédents festivals. Lentement mais sûrement, le Printemps du jazz fait son nid à Châlons. En 2010, seize soirées différentes avaient été organisées. Vingt-six l'année suivante, et enfin trente et une pour cette édition.
Du 12 au 14 avril, treize restaurants accueilleront une vingtaine de groupes. Le public pourra écouter gratuitement des formations de qualité, tout en buvant un verre, ou en partageant un repas. Les concerts débuteront vers 19 h 30 ou 20 heures. Les rues piétonnes, la place Foch et la Galerie de l'hôtel de ville seront incluses dans le dispositif. Notons que deux nouveaux restaurants entrent dans ce Printemps foisonnant : Les Armes de Champagne (à L'Épine) et Le Bistrot (rue Rousseau).
Le jazz manouche sera mis en avant, avec notamment le Band des Fair'ailleurs (emmené par Laurent Gianez à la clarinette), ou encore le jeune Nitcho Reinhardt, que de nombreux amateurs ont déjà pu entendre à la foire. Un phénomène. À côté de ces deux authentiques monuments, citons aussi une nouveauté : Couleur Bossa. Une ouverture vers le Brésil, dont tous les grands classiques sont ici passés en revue, avec une teinte de jazz bossa nova. Des groupes itinérants parcourront le centre-ville, ce sera le cas du Cabu Hot Swing Orchestra et du Déambull'Band, vendredi et samedi après-midi, avec certainement une apparition sur le marché au cours d'une des deux matinées. Un défilé de véhicules américains de la Seconde Guerre mondiale et des animations compléteront l'ensemble, avec l'association Marne Memory 44.

S.L.

L'union l'Ardennais