Un nouveau collège à Sissonne dans trois ans

Un nouveau collège à Sissonne dans trois ans

Publié le mercredi 05 septembre 2007 à 01H00 - Vu 14 fois

VU de l'extérieur, le collège de Sissonne n'est pas un bel établissement scolaire mais il ne semble pas être pour autant en très mauvais état. C'est pourtant l'un des deux collèges du département que le conseil général a décidé de refaire entièrement.
« Il y a des volets s'envolent, les murs se lézardent, la cuisine n'est plus tout à fait aux normes » précise tout de même Charline Charulié, la principale, qui va entamer sa deuxième année à Sissonne. Et ce n'est que la partie visible des problèmes. Car cette structure métallique de type Pailleron datant des années 70 présente des contraintes de mise en conformité très lourdes. Pour le mettre aux normes, il faudrait investir lourdement dans l'isolation, le désamiantage des poutres, le remplacement des menuiseries extérieures, en tenant compte de l'intégration de nouvelles contraintes de fonctionnement pédagogiques, ainsi que les prévisions d'augmentation de 30 % des effectifs scolaires sur les cinq années à venir. Les primaires sont « repartis à la hausse » selon le maire, Michel Devrière, et à l'horizon 2013, le nombre d'élèves au collège devrait passer à 500.
Le nouveau collège sera situé à proximité immédiate de l'ancien, en face de la piscine et près du gymnase. Cette implantation permet de maintenir la proximité des équipements sportifs. Cette situation permet aussi éventuellement de conserver les logements de fonction existants qui sont de bonne qualité.
Concertation avec les enseignants
« Nous voulons obtenir ici une vitrine de ce que l'on peut faire de mieux sur le plan de la qualité et du développement durable. Nous allons investir un million d'euros pour les normes HQE sur un total de 10 millions » a déclaré hier Yves Daudigny en visite à Sissonne.
« Le projet sera mené en concertation avec l'équipe éducative qui aura obligatoirement des observations de bon sens à faire valoir » a poursuivi le président du conseil général.
La principale du collège est ravie de ce changement qui devrait intervenir dans trois ans. Le nouvel établissement pourrait en effet ouvrir ses portes à la rentrée 2010 mais la difficulté va être de trouver des entreprises pour répondre aux appels d'offres.
M.-C.L.

L'union l'Ardennais