Exposition / Deux siècles à la verrerie

Exposition / Deux siècles à la verrerie

Publié le vendredi 24 février 2012 à 12H00 - Vu 251 fois

SOISSONS (Aisne) Cartophile et maire de Cuffies, Jean-Pierre Corneille propose une exposition sur deux siècles de vie à la verrerie, à la salle des fêtes de Vauxrot, fraîchement rénovée.

BEAUCOUP d'anciens verriers étaient déçus de ne pas pouvoir assister à l'inauguration de la nouvelle salle des fêtes de Cuffies, vendredi dernier. C'est dans cette salle que les verriers organisaient autrefois des bals, des réunions, des cours de gymnastique ou des représentations théâtrales.
La verrerie a marqué leur existence, mais aussi l'histoire du bassin soissonnais. Une aventure industrielle qui a démarré il y a environ deux siècles. Sur laquelle le maire de Cuffies, également collectionneur de cartes postales, propose de revenir au cours d'une exposition, à laquelle chacun est convié du 25 février au 11 mars.
Le maire de la commune s'appuie sur un gros travail de recherches autour de la mémoire ouvrière de l'Aisne, réalisé en 1994-1995 avec son ami Jean Bobin, depuis décédé, pour le compte de la société historique du Soissonnais. L'occasion de découvrir la vie de l'usine au travers d'une trentaine de panneaux composés de photos et de cartes postales agrémentées de textes. Des images qui sont un témoignage émouvant du quotidien des ouvriers et de leur famille. Jusque dans les années soixante, les verriers vivaient dans la cité ouvrière, dont il ne reste aujourd'hui qu'un pavillon.

Une bouteille créée à chaque minute
Côté production, une des photos montre comment l'on concevait le verre dans les années vingt, sous l'égide d'un maître souffleur, capable de rendements exceptionnels compte tenu de l'outil de travail, rudimentaire, en l'espèce une canne à souffler, qui pouvait peser jusqu'à 10 kg. Jean-Pierre Corneille a pu se procurer deux exemplaires de canne qui seront exposés à la salle des fêtes. « Les maîtres verriers étaient capables de produire 575 bouteilles en 7 h 45 de travail, soit une bouteille par minute », indique-t-il.
La verrerie de Vauxrot est la plus ancienne entreprise industrielle encore en activité du Soissonnais. Elle a été construite en 1826 par Augustin Deviolaine (lire notre encadré). Jean-Pierre Corneille s'est d'ailleurs amusé à reconstituer l'arbre généalogique de cette famille, qui a dirigé l'usine jusqu'à son rachat par le groupe Saint-Gobain en 1931.

1 400 salariés dans les années soixante
Un diaporama ainsi qu'un DVD sonore, superposant des clichés anciens et récents, permettront d'apprécier l'évolution du site au cours des décennies et des aléas de l'histoire. Une exposition riche de souvenirs pour ceux qui y ont travaillé dur et d'enseignements pour ceux qui s'intéressent à l'histoire ouvrière, à l'aune de la désindustrialisation.
La verrerie comptait 1 400 salariés et quatre fours dans les années 1960. Ils ne sont plus que 150 aujourd'hui pour un seul four en activité.
 

L'union l'Ardennais