Zoom sur la sécurité routière a l'école

Zoom sur la sécurité routière a l'école

Publié le vendredi 20 avril 2012 à 11H00 - Vu 73 fois

Les élèves des écoles primaires sont de plus en plus informés en matière de sécurité et prévention routières.
Tout au long de leur scolarité, ils apprennent à mieux se comporter, aussi bien sur la route qu'à pied ou dans les différents transports.
De la maternelle au CM2, ils s'entraînent à évacuer du car de ramassage scolaire le plus rapidement possible. Au CE2, ils passent le permis piéton pour se protéger des dangers de la rue et de la route.
Au cours moyen, c'est une étape supplémentaire qui est proposée aux enfants avec le permis vélo.

Circuit à vélo
D'ailleurs, à quelques jours d'intervalle, les élèves de l'école du Gault-Soigny ont passé les épreuves de la piste routière. Tout a commencé par un test de préparation en classe proposé par une assurance locale. Vingt questions ont été posées sous forme de diaporama. Elles regroupaient des situations diverses sur les comportements à tenir à pied, à bicyclette ou dans la voiture.
Deux niveaux de questions ont permis aux cours moyens mais aussi aux cours élémentaires de tester leurs connaissances. Dans l'ensemble, les notes ont été plutôt bonnes.
Ultime épreuve réservée au CM, celle de la prévention routière pour l'obtention d'un certificat cycliste prévu en deux parties.
La première a consisté en un test écrit, noté sur 30, que les enfants ont passé en classe avec leur enseignant. Puis une matinée a été consacrée cette fois-ci à la pratique.
Équipés d'un casque, les élèves ont enfourché une bicyclette. Un circuit a été préparé sur la grande place de l'Espace Garlande par Guy Dépret, réserviste de la gendarmerie, et Charlie Pingeot, gendarme de la brigade motorisée de Sézanne.

Le circuit emprunté contenait toute une série de panneaux que l'on rencontre sur la route. Les gendarmes notaient les erreurs, donnaient des conseils.
Une dernière épreuve de maniabilité avec gymkhana, slalom entre des plots, passage sur des planches, sous des barres, a permis aux représentants de la loi de se rendre compte de l'agilité et de l'équilibre des jeunes cyclistes.
C'est cette épreuve pratique qui a posé le plus de soucis. « Certains enfants manquent d'assurance sur un vélo, ils ne roulent pas assez régulièrement », ont reconnu les adultes.
Tous les élèves attendent maintenant pour connaître les résultats et savoir s'ils recevront leur certificat de cycliste.

L'union l'Ardennais