Une troisième unité pour la MAS d'Etrépigny

Une troisième unité pour la MAS d'Etrépigny

Publié le mercredi 18 juin 2008 à 01H00 - Vu 122 fois

LA Maison d'accueil spécialisée (MAS) « Le pré aux Saules » d'Etrépigny a inauguré, officiellement, sa troisième unité baptisée « Les Acacias ».
La caisse d'assurance maladie a consenti un investissement de 1.425.000 euros pour ce projet architectural.
Postés à l'accueil, lundi après-midi, quelques résidents ont accepté de devenir les guides des nombreux visiteurs venus fêter à l'événement.
Olivier a accompagné un petit groupe qui a pris le temps de découvrir l'expo photos installée dans une grande salle lumineuse, reflet d'une vie quotidienne agréable, de l'évolution du chantier qui a duré près d'un an.
La nouvelle unité possède ainsi des chambres plus spacieuses, tout à fait adaptées à des personnes immobilisées. Les espaces de vie sont vastes et accueillants (salle d'activités, salle de restauration…).
« Cette troisième unité a tout chamboulé ! » avoue le directeur, Vincent Bittel. « Tout a été réorganisé. Ça a été l'occasion de nous remettre en cause ». Il aura donc fallu faire preuve d'une bonne faculté d'adaptation…
50 % de personnel en plus et c'est une autre organisation à envisager. 75 personnes interviennent désormais au sein de l'établissement (55 équivalents temps plein).
« Le bilan est positif. Nous répondons aux besoins des résidents et de leurs familles et, maintenant, nous avons digéré ce grand bouleversement ».
La MAS d'Etrépigny a été créée en 1999. Elle est gérée par l'association des Papillons Blancs des Ardennes.
Ni un hôpital ni un mouroir
La structure accueille les adultes handicapés, âgés d'au moins 18 ans, et qui se trouvent dans l'incapacité d'accomplir, seuls, les actes essentiels de la vie quotidienne.
« Et il me semble important de préciser que nos résidents sont accueillis sans limite d'âge et non pas jusqu'à 60 ans comme certains le croient encore », précise Vincent Bittel.
L'unité « Les Acacias » porte à 33 le nombre de places en internat, à 6 celles de l'accueil de jour, à 2 l'accueil temporaire et à 10 les services à domicile.
« Ces services existent depuis 2004. C'est une formule d'avenir qui va se développer de plus en plus. Elle répond à une demande des familles ». Il ne reste qu'à trouver un bon équilibre entre l'accompagnement à domicile et l'accueil dans cet établissement spécialisé.
« C'est un lieu de vie, pas un hôpital. Une MAS n'est pas un mouroir, c'est un endroit ouvert sur le monde», insiste le directeur.
Lundi, lorsqu'Olivier a abandonné sa «mission» de guide pour prononcer son discours d'accueil. il a été chaleureusement applaudi.
«Une vie est possible, même quand on est handicapé !» En voilà une preuve supplémentaire.
Valérie Léonard
MAS « Le pré aux Saules », 22, route de Boulzicourt, BP n°8, 08160 Etrépigny. Tél. 03.24.52.40.20. Courriel : lepreauxsaules@orange.fr

L'union l'Ardennais