Une rentrée sous le signe des grands travaux à Notre-Dame Saint-Victor

Une rentrée sous le signe des grands travaux à Notre-Dame Saint-Victor

Publié le jeudi 01 septembre 2011 à 10H05 - Vu 97 fois

A l'évidence, enseignants et élèves vivront cette année scolaire au rythme des travaux, avec la perspective de nouveaux locaux permettant d'adapter et d'optimiser le Groupe scolaire Notre-Dame Saint-Victor dans son ensemble.
Dominique Crinon, qui seconde Patrick Eschard à la direction, résume la situation : « Côté rue Jean-Chandon-Moët, la réhabilitation d'un bâtiment regroupant l'ensemble du secteur administratif est prévue pour janvier 2012. Elle permettra de mettre l'accent sur l'accueil dès l'entrée dans les lieux. A l'opposé, rue Lochet, le nouveau collège doit être livré en janvier 2013, les murs sortent de terre actuellement pour la partie visible du bâtiment ».
Patrick Eschard évoque pour sa part, une autre restructuration qui concerne cette fois, l'enseignement catholique primaire sur Épernay. « Les classes de la maternelle au CM2 - dont il salue ici l'excellent travail effectué par l'équipe enseignante - quittent Saint-Victor pour intégrer Sainte-Marie et Saint-Charles. Côté effectifs, c'est une grande stabilité de l'équipe enseignante composée d'une cinquantaine d'enseignants - pour 460 élèves au collège et 125 au lycée - qui nous permet d'inscrire les projets dans la durée. »
Patrick Eschard, directeur, Dominique Crinon, directrice adjointe, Marilyn Aumignon, référante pédagogique pour le soutien et l'intégration des élèves en situation de handicap, Marie-Cécile Brisset, adjointe à la pastorale, Anne Cordier, chargée de gestion et Hubert Schank, conseiller principal d'éducation, composent l'équipe de direction, avec Jacques Wersinger, prêtre accompagnateur, qui assure le lien avec la paroisse.
Nouveau labo
Au chapitre des projets, et dès cette rentrée 2011, un foyer et une salle travail pour les lycéens, dans les locaux libérés par la maternelle.
On voit loin, puisque la rentrée 2012 offrira un nouveau laboratoire permettant d'améliorer le volet scientifique, sans perdre de vue le travail de réflexion sur le monde des études et de l'orientation professionnelle.
Une journée « kiosque Onisep » est d'ailleurs programmée le vendredi 2 décembre. Fierté bien légitime, un taux de réussite de 93 %, en nette progression, aussi bien pour le bac que pour le brevet des collèges.

L'union l'Ardennais