Une nacelle « araignée » pour le clocher

Une nacelle « araignée » pour le clocher

Publié le lundi 17 novembre 2008 à 01H00 - Vu 34 fois

Vendredi dernier, au cœur du village de Sompuis, le couvreur Didier Glai a fini de replacer et remplacer les ardoises abîmées sur le clocher de l'église Saint-André suite aux dégradations subies lors de la grande tempête de décembre 1999.
Réparation difficile d'accès, compte tenu de l'emplacement et de la hauteur de cette partie de la toiture.

40 mètres de hauteur

Pour ce type de travail sur le campanile Sompuyot, le couvreur a fait venir une nacelle « araignée » de 40 mètres de hauteur. Ces engins de conception italienne sont prévus pour le levage de personnes, avec éventuellement un lot de matériels de travail d'accompagnement. Elles permettent donc le travail en hauteur (nettoyage, pose de luminaire, intervention sur des réseaux électriques, toiture, etc.), à la différence des grues araignées dont l'unique fonction est le levage de matériaux.
Leurs avantages sont leur extrême compacité 1,80 m de large, leur légèreté, leur maniabilité et leurs hauteurs de travail. De nombreux travaux de réparation ont jalonné l'histoire de la toiture de l'église de Sompuis.

Déjà réparé en 1858

Didier Glai a ainsi retrouvé une date de réparation en 1858.
Cette date est inscrite dans la partie en plomb de la flèche de la tour nord avec le nom du charpentier-couvreur « M. Legrand », artisan du village habitant à l'époque en face de l'édifice.

L'union l'Ardennais