Un sentier de randonnée va voir le jour entre Champaubert et Montmirail Dans les pas de l'empereur

Un sentier de randonnée va voir le jour entre Champaubert et Montmirail Dans les pas de l'empereur

Publié le dimanche 20 novembre 2011 à 12H00 - Vu 87 fois

Un sentier de randonnée reliant les principaux lieux de batailles de la campagne de France (1814) dans le Montmiraillais est en train de voir le jour.

MARCHER sur les traces de Napoléon. Cela va très bientôt devenir possible, grâce aux Randonneurs montmiraillais, le club de marcheurs de la capitale de la Brie champenoise.
Repérage des chemins
« Cette idée de repérer un sentier entre dans le cadre de la commémoration du 200e anniversaire de la campagne de France en 2014 », indique Oumar Diallo, président des Randonneurs montmiraillais.
Une commémoration préparée par l'association montmiraillaise 1814 V4, dont le président Joseph Puzo a lancé cette idée de sentier sur les traces des soldats de l'empereur.
L'objectif est simple : repérer, baliser un sentier qui relie les lieux de grandes batailles de 1814 et les hauts lieux de la campagne de France dans la Brie champenoise : de la colonne de Marchais-en-Brie au bois des Cosaques, du château de Montmirail où coucha Napoléon à la stèle de Vauchamps, de la stèle de Janvilliers à la colonne de Champaubert.
Soit une trentaine de kilomètres. Les bénévoles des Randonneurs montmiraillais ont défriché les sentiers que des marcheurs pouvaient emprunter.
« Il s'agit d'abord de signer des conventions avec les associations foncières des différentes communes traversées par le sentier, explique Oumar Diallo, puis le sentier devra faire l'objet d'une homologation par le Comité régional et la Fédération de randonnée pédestre. »
Bornes électroniques
Etape essentielle avant que le sentier soit officiellement balisé comme tous les sentiers de randonnée et deviendra le GRP 1814, chemin de grande randonnée de pays.
« Des extensions du sentier sont envisagées vers l'Aisne et la Seine-et-Marne », ajoute le président des Randonneurs montmiraillais.
Des chemins pour rejoindre des possibilités de logements sont aussi en cours de repérage. « Le GRP 1814 se veut un élément touristique mais aussi économique sur le territoire de la Brie champenoise », souligne Oumar Diallo.
Des bornes de balisage devraient comporter une puce électronique : « A l'aide de leur téléphone portable, les marcheurs ont des renseignements concernant les hébergements se trouvant à proximité, ainsi que d'autres renseignements sur le chemin, les commerces. »
Les 30 km de ce chemin devraient être prêts à accueillir les marcheurs avant les commémorations de 1814. 200 ans après leur passage, le plus grand nombre pourra se lancer dans le sillage des soldats de l'empereur.
Guillaume TALLON

L'union l'Ardennais