Rappel : les objets interdits dans le stade

Rappel : les objets interdits dans le stade

Publié le vendredi 19 août 2011 à 10H23 - Vu 589 fois

REIMS (Marne) Ce soir, comme pour tous les autres matches de Ligue 2 et CFA2 de la saison, les services de sécurité seront très vigilants à l'entrée du stade. Pour éviter l'intrusion d'objets dangereux.

«LE public ne comprend pas toujours les mesures de palpation exigées à l'entrée du stade Delaune. Certains râlent quand on leur prend leur couteau pour éplucher les pommes, ou qu'on leur interdit de rentrer avec une canette en métal ou une bouteille plastique de plus de 0,50 cL. Ce n'est pas pour les embêter, c'est pour obéir au règlement de la Fédération française de football, qui tient à s'assurer que toutes les conditions de sécurité sont réunies pour qu'un match de football soit une fête et pas autre chose. La liste des objets interdits est d'ailleurs affichée à l'entrée du stade. »
Responsable sécurité du stade de Reims, Jacques Fillols et les 130 stadiers présents dans l'enceinte de Delaune à chaque match saisissent chaque saison un nombre impressionnant d'objets.

Coups de poing américains et matraques

« Est interdit dans le stade tout objet susceptible de devenir un projectile qui peut être envoyé sur la pelouse, les joueurs ou le public », rappelle Jacques Fillols en nous montrant deux cartons remplis d'objets saisis l'an dernier.
S'il y a des centaines de couteaux ou des cornes de brume avec leur recharge, il y a aussi d'autres objets plus inquiétants, parfois arme de 6e catégorie : matraques rétractables en acier et en caoutchouc, couteaux à cran d'arrêt, coups de poing américains ou mousquetons pouvant en faire office, des balles de golf, des cutters, des lames de rasoir, un revolver à billes, des bombes lacrymo ou agricoles…
« Si on rend la plupart des objets, pour les armes on fait systématiquement une procédure, souligne le responsable. Pour les pétards aussi, qui coûtent à chaque fois 500 à 1 000 € au club, même s'il n'est pas facile de savoir qui l'a jeté. Certains clubs interdisent même les portables dans les stades. »

Sont interdits

Outre les banderoles, insignes, badges ou tracts à teneur idéologique, philosophique, commerciale ou présentant un caractère raciste ou xénophobe, sont interdits dans le stade les articles pyrotechniques (pétards, bombes agricoles…), les armes, les chaussures de sécurité, les outils, les casques, les hampes rigides, les fagots de drapeau, les boissons alcoolisées, les cornes de brume, les barres.
Pour les bouteilles, les boîtes métalliques ne sont pas admises. Pour les bouteilles plastiques, il faut enlever les bouchons et elles ne doivent pas contenir plus de 0,50 litre.
Tout détenteur d'un billet doit savoir aussi qu'il est susceptible d'être filmé dans le stade ou aux abords.
Travaillant en étroite collaboration avec la police nationale et municipale, les stadiers, eux-mêmes surveillés par des délégués de la FFF, sont là pour que votre soirée soit aussi agréable que possible. Ne l'oubliez pas.

A savoir encore

AC Arles-Avignon. Le club fondé en 1912, aujourd’hui présidé par Marcel Salerno et entraîné par Faruk Hadzibegic, occupe une belle 7e place avec cinq points. Et si le club s’est incliné contre Le Mans dès le premier tour de la Coupe de la Ligue, il a terrassé les Manceaux pour le compte du championnat de Ligue 2.
Et surtout, Arles-Avignon peut s’enorgueillir d’être le seul club de Ligue 2 à ne pas avoir encaissé de but en championnat après trois rencontres (victoire contre Le Mans et nuls contre Metz et Nantes).
Pour en savoir plus sur le club : http://www.acarlesavignon.fr
 

Abonnements et billetterie. Les abonnements se poursuivent à la boutique du club du lundi au vendredi de 14 à 18 heures, ou sur www.stadedereimsbillet.fr, rubrique abonnement 24/24. Possibilité aussi de vous abonner du lundi 22 août au vendredi 2 septembre de 14 à 18 heures à la boutique du club ou sur internet. A partir du 2 septembre, les abonnements seront terminés.
Attention, il n’est pas possible de souscrire des abonnements pendant les semaines de match. La billetterie pour Reims/Arles-Avignon se poursuit ce vendredi 19 août de 14 à 21 heures à Delaune.
 

Ponctualité. En raison des vacances et du nombre limité de guichets au stade, il est conseillé de ne pas arriver trop tard pour prendre vos billets.
 

Abonnés. Le Stade compte déjà sur 2 850 abonnés.
 

Pronostic. Si le temps est de la partie, les supporters pourraient frôler les 12 000 ce soir à Delaune.
 

Retrouvailles. Le public va pouvoir revoir Yann Kermorgant, qui a signé à Arles-Avignon après un bref passage en Angleterre.

L'union l'Ardennais