Montreuil-aux-Lions / Projet éolien Le maire souffle le chaud

Montreuil-aux-Lions / Projet éolien Le maire souffle le chaud

Publié le mardi 01 juin 2010 à 11H00 - Vu 145 fois

LE bureau d'études Envirene a présenté les premiers résultats de l'étude sur la création d'une Zone de développement éolien (ZDE) sur le canton. Montreuil-aux-Lions fait partie des trois communes pouvant accueillir des aérogénérateurs. Le maire de la commune est ravi et ne s'en cache pas. Il a bien voulu répondre à nos questions.
L'union : selon le bureau Envirene, une zone de votre commune serait propice pour l'installation d'éoliennes, cela vous a-t-il surpris ?
Olivier Devron : Non, pas vraiment ! Faisant partie de la commission ZDE de la communauté de communes du canton de Charly-sur-Marne (C4), j'en avais connaissance. Mon prédécesseur à la mairie avait été démarché par des promoteurs, j'ai repris le dossier après mon élection et l'ai transmis à la C4 dès qu'elle a pris la compétence en matière de développement éolien.
Les éoliennes moins dégradantes…
Vous faites partie des élus favorables à l'implantation d'un parc d'aérogénérateurs sur sa commune, pourquoi ?
Aujourd'hui, le débat tourne autour de la consommation d'énergie. Il faut trouver des substituts au pétrole. L'éolien est une énergie propre qui se renouvelle à l'infini tant qu'il y a du vent. Cette énergie est consommée sur place, contrairement à ce qui est dit par les anti-éoliens, puisqu'elle alimente les postes électriques à proximité. Nous avons l'exemple du Parc de la Picoterie, les éoliennes sont branchées au poste de Charly-sur-Marne. L'implantation d'éoliennes est une démarche positive. La communauté de communes est très vigilante. Elle ne veut pas d'un mitage du paysage, les zones seront limitées à deux ou trois sites.
Des contraintes encore plus restrictives (que celles imposées par le Grenelle) ont été fixées. Nous prendrons le maximum de précautions afin d' éviter la gêne pour les riverains.
…que les pylônes électriques
Vous ne craignez pas tout de même l'impact visuel de ces immenses mats sur le paysage ?
Sincèrement, je trouve que dix éoliennes sont moins dégradantes que les pylônes électriques qui sillonnent nos champs. La zone se situe sur le plateau en sortie de Montreuil en direction de Château-Thierry. Sur l'horizon, les éoliennes s'aligneront à celle de la Picoterie. On aura l'impression d'avoir un seul parc.
Un des arguments avancé par les promoteurs est l'apport financier, mais la suppression de la taxe professionnelle ne le remet-elle pas en cause ?
Je ne suis pas inquiet par la disparition de la TP, elle sera remplacée. Dire combien va nous rapporter l'éolien est difficile à dire aujourd'hui puisque le projet n'est pas encore abouti mais il y aura forcément des retombées sur le territoire !
Que ferez-vous si un mouvement de riverains contestataires se forme ?
Nous les recevrons et nous essayerons de discuter et de leur expliquer l'intérêt de l'éolien ! Rien n'est encore fait, le conseil municipal devra aussi se prononcer. La quinzaine de personnes présente lors de la réunion à Montreuil-aux-Lions, était plutôt favorable.
Les huit retours de questionnaires de la C4 sont quant à eux négatifs. Nous avons l'impression que les personnes sont pour l'éolien, mais ils ont peur de leur dire à cause du battage contre-éolien. Il est inacceptable de voir des associations comme Vent de vérité mettre en doute l'intégrité des élus et lancer des affirmations sans preuve ni cas précis. Si nous ne nous lançons pas dans l'éolien, les générations futures nous reprocherons d'avoir encore provoqué des marées noires alors qu'une énergie propre existait.

Propos recueillis par Isabel DA SILVA

L'union l'Ardennais