Le tram à Reims : une histoire qui date de 1880

Le tram à Reims : une histoire qui date de 1880

Publié le jeudi 24 mars 2011 à 09H51 - Vu 694 fois

REIMS (Marne) A quelques jours de l'inauguration du nouveau tram rémois,  le centre régional de documentation pédagogique, avec le concours de la Ville et de Reims Métropole, publie un livre et un CD sur le tram rémois, image de la modernité. Passionnant et objectif.

SI quelques passionnés par les transports en commun ont déjà publié des ouvrages sur l'histoire du tram à Reims, nul doute que l'ouvrage intitulé « Le tramway à Reims : une image de la modernité », à paraître le 30 mars, fruit d'un travail collectif conduit par le Centre régional et national de documentation pédagogique et la Ville et Reims métropole va ravir tous nos concitoyens.
Avec ses 172 pages illustrées par 150 photos et un cédérom (1) comprenant 450 documents (lettres, cartes postales, plans, photos) s'échelonnant du XIXe au XXIe siècle, ce travail constituera, c'est sûr, LA référence sur le tram rémois. Il a été écrit par trois professeurs d'histoire-géographie : Hélène Carrière, Michel Royer et Pierre-Dominique Toupance, avec le concours de Jean Manca (Reims métropole), les photos et l'expertise d'Olivier Rigaud, architecte de la ville.

« Ce n'est pas un manuel scolaire et même si c'est un vrai travail pédagogique, ce livre et le CD ne sont pas seulement destinés aux enseignants, aux écoles, aux collèges et aux lycées », insistent Isabel Francès et Noël Ledon du CRDP qui ont accompagné techniquement la réalisation de ce travail. « Il intéressera aussi le grand public. »
Avec force détails, des images, des documents référencés, les auteurs se sont fixé deux objectifs : d'une part, comparer les trams anciens et le nouveau tram avec leurs constantes, leur continuité et les ruptures ; d'autre part, montrer l'évolution de l'opinion et des mentalités (lire par ailleurs).

Pour tous publics

Si ses missions ont toujours été de faciliter le déplacement de la population, et si (excepté durant une petite vingtaine d'années) les trams rémois ont en commun d'être alimentés par l'électricité, ils présentent bien des différences qu'ont analysées avec rigueur et précision les coauteurs du livre.
Ceux-ci montrent au passage que cet outil empreint de modernité à son origine a été abandonné à la fin des années trente au profit de l'automobile (individuelle) et du bus (plus pratique, plus confortable) avant de redevenir aujourd'hui à nouveau facteur de modernité. Il doit assurer une meilleure fluidité de la circulation, réduire la pollution, redonner un coup de fouet urbanistique à l'agglo, vivifier le tissu commercial, recoudre le tissu urbain, réduire la circulation auto, être un vrai élément structurant de la ville et un facteur de développement.

On l'aura compris, les auteurs ne se privent pas de dresser une couronne de laurier au nouveau tram de l'agglomération. Pas question de le leur reprocher, puisque ce sont les mêmes qui rappellent que le tramway d'hier rapportait des recettes à la ville alors qu'aujourd'hui il coûte cher en subventions publiques. Les mêmes qui évoquent aussi, avec rigueur et sans flagornerie, les différents épisodes qui ont empêché le nouveau tram de se faire de 1985 à 2003.
Alain MOYAT
(1) Attention, ce cédérom n'est pas compatible pour ordinateur Macintosh.

L'union l'Ardennais