Dormans / Rumeur Pas de menace de fermeture à la fonderie Denis

Dormans / Rumeur Pas de menace de fermeture à la fonderie Denis

Publié le samedi 11 avril 2009 à 01H00 - Vu 121 fois

Depuis quelques jours, dans la commune de Dormans et sur Internet, une rumeur circule selon laquelle la fonderie Denis fermerait ses portes fin avril. Le directeur du site, Jean-Michel Denis, et le maire de Dormans, Christian Bruyen, démentent. Tous deux se veulent, au contraire, rassurants.
« Nous connaissons des difficultés depuis plusieurs mois, c'est vrai. Mais il n'est pas question de fermer l'entreprise », fustige Jean-Michel Denis. « Actuellement, toutes les fonderies sont malheureusement mises à mal et nous étudions toutes les solutions possibles », poursuit le responsable. « Mais rien n'est décidé. »
La fonderie Denis est implantée sur deux sites distants de quelques kilomètres l'un de l'autre. Le premier, celui d'origine (l'entreprise a été créée en 1950), est situé dans le hameau de Chassins à Trélou-sur-Marne dans l'Aisne. En février 1999, un second pôle a été ouvert à Dormans, dans la zone industrielle. Spécialisée dans la fabrication de pièces en petites et moyennes séries destinées aux poids lourds, aux équipementiers automobiles et au chauffage, la fonderie emploie 92 cadres et salariés (89 ouvriers). Le site de Chassins est consacré à la fonderie à proprement parler. Tandis qu'à Dormans sont réalisées les opérations de contrôle d'étanchéité, les essais de pression…
« Que l'entreprise ait des difficultés n'est un secret pour personne », indique Christian Bruyen, maire de Dormans et vice-président du conseil général. « Mais toutes les solutions sont envisagées pour garder le site et rien n'est arrêté. » « L'outil de travail de la fonderie Denis est bon et sain », ajoute l'élu. « D'ailleurs nous sommes plutôt optimistes de trouver une solution pérenne et M. Denis est profondément attaché au lieu. Aujourd'hui, il faut que l'orage passe mais je peux assurer que l'activité sera préservée. Quant à la commune, elle fera tout, coûte que coûte, pour accompagner l'entreprise à trouver la meilleure solution. »

L'union l'Ardennais