Arts martiaux Grégory Bezruki, un as du kung-fu

Arts martiaux Grégory Bezruki, un as du kung-fu

Publié le mercredi 19 septembre 2012 à 11H00 - Vu 172 fois

A 39 ans, Grégory Bezruki n'a qu'un rêve : pouvoir enfin enseigner le kung-fu et le jeet kune do à Reims. Pour cela, il possède un sésame, son diplôme d'éducateur dans les arts martiaux, qu'il a acquis il y a quelques années. « Mes cours seront ouverts à tout le monde, à toutes les structures déjà existantes, notamment les maisons de quartier. Il n'y aura pas de limite d'âge », déclare-t-il. « Le kung-fu et le jeet kune do sont deux disciplines qui peuvent aider à canaliser la violence, le stress dû à la souffrance de la vie. Ils sont également un support de spiritualisation de l'instinct. Pour la jeunesse, ils offrent un chemin d'identification, car les jeunes ont besoin de repères. Souvent, ils vivent dans un contexte qui n'est pas toujours facile à vivre ; on ne leur donne rien après leur avoir tout promis. »
Représentant du n° 2 du jeet kune do (Larry Hartselle) en France et du kung-fu du temple schaolin (province du Henan) pour le Nord-Est, Grégory Bezruki effectue depuis une quinzaine d'années des séjours en Chine.
Tél. 03.26.97.41.42.

L'union l'Ardennais