« Un petit air de fin du monde » à Rethel

« Un petit air de fin du monde » à Rethel

Publié le samedi 08 décembre 2012 à 11H02 - Vu 406 fois

RETHEL (Ardennes). Une dizaine d'artistes de l'association Slap-R décline sa vision de « la fin du monde » au fil d'une création collective. Visible à partir d'aujourd'hui jusqu'au 20 décembre à la bibliothèque.

PROFITONS-EN pendant qu'il est encore temps… Jusqu'au 20 décembre, veille de la date fatidique, la bibliothèque accueille ce qui sera peut-être sa dernière expo : « Un petit air de fin du monde ».
Inspiré par la prédiction maya, le collectif d'artistes de l'association locale Slap-R propose sa vision du tournant annoncé.
Sculpture, peinture, photo… à chacun sa corde dans l'arc du collectif. La dizaine d'artistes lancés dans l'aventure a ainsi coulé sa sensibilité dans une création à supports multiples.
« C'est une œuvre collective, avec différentes pièces qui vont être intégrées dans l'installation, autour d'une sculpture centrale représentant un visage, humain ou animal, à chacun de voir », continue l'équipe embarquée dans une belle émulation nourrie des idées de chacun.
« Éléments informatiques, pneus, tuyaux d'aspirateur, gaines en plastique… On ne travaille pratiquement qu'avec des objets de récup'et beaucoup de choses non recyclables. Bande-son et vidéo vont s'ajouter là-dessus avec des lasers, de la fumée… On ne va pas tout dire pour garder un peu de surprise… »
Et le chaos, l'apocalypse, la fin du monde dans tout ça ?
« Ce qui est prédit, c'est un changement majeur, une nouvelle ère et pas du tout le truc morbide qu'on peut imaginer », commente Thomas Jaskiewicz. « On arrive à la fin d'un cycle et on repart sur autre chose. S'il y avait un mur au fond d'un gouffre, on irait en plein dedans et il faut arriver à repartir sur autre chose. Ça explique les éléments plus ou moins polluants qui tournent autour de l'être humain et l'avenir sera figuré par des dessins d'enfants qui viendront se greffer là-dessus, d'où les dessins sur l'affiche réalisés par trois jeunes de 5 à 11 ans. »

Envie de créations monumentales

Les créations d'une poignée d'enfants et de lycéens compléteront ainsi l'exposition qui, après trois jours de montage, être inaugurée, ce soir à 19 h 30. Le vernissage s'accompagnera aussi de démonstrations de peinture sur le vif.
« Au final, ça fera quelque chose d'un peu ludique avec de la couleur et de la lumière. Je pense que ça va plaire aux enfants et ça risque de surprendre les parents », continue Thomas, content de l'impact grandissant des expositions de l'association sur le public. « Entre la première et la dernière expo, on est passé de 200 visiteurs en trois semaines à 350 en deux semaines… Maintenant, il y a des gens qui nous ont repérés et qui attendent nos prochaines expos. Certains pensaient que l'art contemporain, c'était juste un trait sur une toile et nous disent merci de leur faire découvrir autre chose. »
Sans cesse en création, l'association est ouverte à tous les artistes qui souhaiteraient partager leurs œuvres. « On est chaque fois un peu plus nombreux, mais on aimerait bien encore agrandir le cercle et aller sur des projets un peu plus ambitieux et pourquoi pas profiter de la nouvelle salle des spectacles en y montant une installation monumentale. Il nous faut juste l'accord de la Ville et un peu de monde en renfort », ponctue l'équipe.
Sauf Armageddon d'ici là…

A.B.

Exposition « Un petit air de fin du monde », vernissage ce samedi 8 décembre à 19 h 30, visible jusqu'au 20 décembre de 14 à 18 heures à la bibliothèque.

L'union l'Ardennais