Tennis (tournoi de Grenoble, 25 000 dollars) / Claire avec les « grandes »

Tennis (tournoi de Grenoble, 25 000 dollars) / Claire avec les « grandes »

Publié le lundi 23 janvier 2012 à 12H00 - Vu 389 fois

GIVET (Ardennes). Repérée par la FFT, Claire Makhloufi, la Givetoise de Géo-André Reims, va débuter sur le circuit ITF.

EN mission pendant une semaine au Creps de Reims, Carine Bornu, coordinatrice du tennis féminin à la FFT, a « bien aimé le profil de Claire Makhloufi », dixit son entraîneur, Sébastien Paillard.
Au point que la Givetoise de Géo-André a été retenue pour participer à son premier tournoi ITF à Grenoble, un 25 000 dollars dont les têtes de série seront l'Américaine Jill Craybas et Marta Domachowska, respectivement 152e et 159e mondiales. La Polonaise qui fut licenciée à Cormontreuil visera la passe de deux après son succès en 2011, au détriment de l'Anglaise Naomi Broady (6-4, 6-4).

Une expérience enrichissante

Le tableau final (du 30 janvier au 5 février) apparaît, a priori, vu le niveau d'ensemble, inaccessible pour la pensionnaire du Centre fédéral de Ligue qui devra en passer, évidemment, par les qualifs (*), avec une entrée en lice mercredi : « Si je pouvais passer les qualifs, ce serait super mais je vois plutôt ça comme une expérience enrichissante », résume Claire Makhloufi.
Difficile, en début de saison, de situer son degré de forme. Mais sa victoire en quart, il y a deux semaines à Strasbourg, face à une -15 (Virginie Ayassamy) donne une idée du niveau actuel de la -2/6 de Géo-André.
Pôle France, Insep, Centre national d'entraînement : si elle se félicite d'avoir été repérée par la FFT (lire par ailleurs), Claire Makhloufi ne tire pas de plans sur la comète : « Je pense plus à la qualité de mon jeu et au travail physique qu'aux résultats ».
La philosophie du Centre fédéral de Ligue ainsi que les moyens mis en œuvre satisfont pleinement l'Ardennaise qui apprécie, notamment, de pouvoir faire des entraînements avec Servane Delobelle, la dernière régionale à avoir foulé la terre battue des Internationaux de Roland-Garros : « Elle a l'œil et me donne de bons conseils ».
Signe du destin ? Pour son baptême chez les grandes, même si ce ne sera pas dans la même salle, Claire Makhloufi retrouvera Grenoble où l'automne dernier, elle s'est imposée dans le tournoi cadets.
Jean-Pierre PRAULT

(*) « Ça va jouer à -15, -30 », souligne Sébastien Paillard.

Carine Bornu confirme tout le bien qu’elle pense de Claire Makhloufi: «Je l’avais déjà trouvée intéressante aux championnats de France. Elle a confirmé au tournoi de Grenoble cadets. Au Creps de Reims, Claire a eu l’occasion de partager un stage des filles nées en 94 sur deux demi-journées. Je la trouve très fraîche».
«Nous pouvons aider des jeunes joueuses autrement que financièrement en leur permettant de se confronter au niveau international comme à Grenoble. Cela peut faire gagner du temps et provoquer une prise de conscience».
Claire Makhloufi devrait à nouveau être sollicitée «en mars»: «Je suis en train de travailler sur quelque chose pour elle».

L'union l'Ardennais