Il décodait les chaînes cryptées : plus de 2,5 millions d'euros de préjudice

Il décodait les chaînes cryptées : plus de 2,5 millions d'euros de préjudice

Publié le vendredi 25 novembre 2011 à 11H00 - Vu 2316 fois

CHARLEVILLE-MÉZIÈRES (Ardennes). Un Carolo de la Ronde Couture a grugé plusieurs chaînes cryptées en revendant à bas prix les codes d'accès permettant de visionner ces dernières.

LA crapulerie peut présenter différents visages. Il y a celle, classique, des truands « à l'ancienne » qui sortent leur arsenal pour braquer des banques ou des convoyeurs de fonds.
On connaît également les « patrons voyous » ou autres cadres qui profitent des responsabilités qui leur sont confiées pour commettre des malversations diverses et variées, mais toujours juteuses. Mais, désormais, il faut également compter avec les caïds de l'informatique, les génies du web, les rois du clavier, qui parviennent à s'introduire au cœur de n'importe quelle société. Virtuellement, mais en occasionnant des dégâts qui eux sont bien réels.
C'est à ce dernier type d'individus qu'appartient cet homme de 39 ans, domicilié à la Ronde Couture, mis en examen il y a une quinzaine de jours pour avoir piraté et revendu un peu partout en Europe les codes d'accès de nombreuses chaînes cryptées transitant par satellite.
 

Fabuleux bouquet pour pas cher…

Du côté des enquêteurs comme du parquet, on reste pour l'instant discret sur cette affaire qui n'a sûrement pas révélé toutes ses facettes.
Néanmoins, il est d'ores et déjà possible d'avancer quelques éléments qui permettent de se faire une meilleure idée de l'étendue du trafic.
Selon des sources concordantes, le Carolo au cœur de cette enquête aurait été dénoncé au printemps dernier via une lettre anonyme adressée directement à Canal +, sa principale victime. Tous les indices pointant vers la Champagne-Ardenne, ce sont les gendarmes de la section de recherche de Reims qui sont mis sur l'affaire. Comment parviennent-ils à remonter jusqu'au surdoué de l'informatique ? Nul ne le sait pour l'instant. Toujours est-il que les enquêteurs ont retrouvé chez lui une dizaine de décodeurs de type « Dreambox » ainsi qu'approximativement le même nombre de serveurs.
La formule mise au point par cet escroc, qui ne semble pas nier les faits, est aussi simple que lucrative. Après avoir percé les codes d'accès de nombreuses chaînes cryptées, il proposait tout simplement à ses clients de « s'abonner » à des prix défiant toute concurrence.
On parle d'un forfait de 20 euros par mois et 100 à l'année pour bénéficier d'un accès illimité à l'ensemble des programmes cryptés transitant par satellite. Un fabuleux bouquet pour pas cher, en quelque sorte.
Ne reculant devant rien, et certainement accroc aux nouvelles technologies, le Carolo recrutait ses clients via un site internet. Des clients dont 1.700 seraient actuellement recensés, que l'on retrouve à Charleville comme sur d'autres localités ardennaises, mais également à l'étranger : Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg… Une fois l'affaire traitée, l'escroc fournissait un code d'accès unique à son client, entrait ses coordonnées dans l'un des serveurs retrouvés à son domicile, à la Ronde Couture, et le tour était joué.
Détail piquant, il semblerait que notre homme ait déjà eu maille à partir avec la justice pour une affaire de stupéfiants. Et qu'il aurait profité de son passage derrière les barreaux pour parfaire ses connaissances en informatique…
J.-C. ROUSSEL

L'union l'Ardennais