Généalogie / Un lien avec les Grimaldi en 1826

Généalogie / Un lien avec les Grimaldi en 1826

Publié le dimanche 21 octobre 2012 à 11H00 - Vu 325 fois

CHARLEVILLE-MEZIERES (Ardennes). Descendant du premier duc d'Enghien, Serge Dubois d'Enghien vient d'achever l'arbre généalogique de sa famille, après 30 ans de recherches.

LA lettre est signée de Thomas Fouilleron, directeur des archives et de la bibliothèque du palais princier de Monaco. Serge Dubois d'Enghien l'a reçue le 7 mai dernier, en réponse à un courrier qu'il avait lui-même adressé au prince Albert II de Monaco pour lui faire part que ses recherches généalogiques l'avaient amené à découvrir un lien entre les familles d'Enghien et Grimaldi.
« Je serai très intéressé de connaître le lien que vous avez établi entre vos ascendants et ceux de son son altesse sérénissime le Prince aux environs de 1826 », lui écrit Thomas Fouilleron.
Ce lien, c'est le résultat de 30 ans de recherches, comme nous l'avions déjà écrit dans le premier article consacré à Serge Dubois d'Enghien, le 2 octobre 2011.
« Depuis la parution de cet article, plus de 17.000 personnes sont venues consulter mon site », explique l'ancien commerçant carolo, qui consacre quatre heures par jour à ses recherches, notamment sur internet.
Serge Dubois d'Enghien est un descendant du premier des dix ducs d'Enghien, Louis 1er de Bourbon-Condé, né à Vendôme en 1530 et assassiné sur le champ de bataille de Jarnac en 1569.

12.000 noms

Fils cadet de Charles IV de Bourbon et de Françoise d'Alençon, il était le frère du roi Antoine de Navarre et donc l'oncle du futur Henri IV.
Selon Serge Dubois d'Enghien, le nom Doubos d'Ainghien est attesté dès 1397 en Belgique.
Et si on estime à 12.000, voire 14.000, le nombre de personnes à porter le nom Dubois d'Enghien en France, ils ne sont qu'une quinzaine de descendants, dont Serge.
En février dernier, celui-ci s'est rendu à Monaco et a pu faire une photo de l'arbre généalogique des Grimaldi, au musée Napoléon, sur lequel apparaît la branche française des Dubois d'Enghien.
« Il y a un Grimaldi qui a vécu au château de Lametz et qui s'est marié avec une Dubois d'Enghien », explique Serge, dont l'arbre généalogique remonte à 921 et compte plus de 12.000 noms.
Avec son épouse, il est également allé sur les traces de son glorieux ancêtre au château de Condé-en-Brie, dans l'Aisne, demeure des princes de Condé et de Savoie, mais aussi au petit château de Lonny et au château de Montcornet.
Pourtant, comme il le confie lui-même, rien ne prédisposait Serge Dubois d'Enghien à s'intéresser à la généalogie, même s'il savait, depuis tout petit, qu'il était un des descendants du duc d'Enghien. Un descendant qui n'en finit pas de… remonter le temps.

Bernard GIRAUD

L'union l'Ardennais