De jolies découvertes archéologiques dans le Vouzinois

De jolies découvertes archéologiques dans le Vouzinois

Publié le samedi 16 juin 2012 à 10H41 - Vu 451 fois

VOUZIERS (Ardennes). Des fouilles ont mis au jour des vestiges du Mésolithique et du Néolithique. Une conférence se tient vendredi au PAD pour faire connaissance avec les chasseurs-cueilleurs préhistoriques.

«JUSQU'ICI, on avait très peu d'information sur la Préhistoire dans les Ardennes. Le site de Vouziers est donc très, très intéressant. » Estelle Bénistant, chargée du développement culturel à l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), ne cache pas l'importance des découvertes vouzinoises.
Pour installer la ZAC Porte de l'Argonne, des fouilles archéologiques avaient été réalisées en 2011 à Vouziers par l'Inrap en mai-juin et août-septembre. « Sur 1,9 hectare, ce sont des vestiges des périodes Mésolithique et Néolithique qui ont été mis au jour : silex taillés, outils et armatures de flèches utilisés par les chasseurs-cueilleurs du Mésolithique, annonce Sophie Bettig, chargée de la communication de la 2C2A (qui a réalisé la zone). Des bâtiments, des fosses, des restes osseux d'animaux et des graines de céréales consommées par les populations sédentaires du Néolithique installées dans un village ou un hameau ont également été découverts ».
L'occasion était belle de marquer le coup lors des Journées Nationales de l'Archéologie, le week-end prochain. Une conférence sera organisée par l'Inrap et la 2C2A le vendredi 22 juin à 20 heures au Parc Argonne Découverte, à Olizy-Primat.

Pointe de flèche, « briquet » d'époque

Sophie Galland-Créty et Bruno Duchêne, archéologues à l'Inrap, présenteront les résultats des fouilles et expliqueront le mode de vie de nos lointains ancêtres. « Ce sont de très anciens Vouzinois, confirme Estelle Bénistant. Certains n'étaient que de passage et c'est aussi la période des premiers sédentaires. »
Grâce à un diaporama, les curieux découvriront cette « armature tranchante sur éclat de hache polie, réutilisée pour faire une flèche », témoin de la chasse à la période néolithique, ou ce silex présenté comme un briquet qui enflammait un combustible très sec, par exemple l'amadou, un champignon.
Une fosse, découverte, posera l'énigme de sa création : piège à animaux, stockage de denrées alimentaires, puits ou tombe ?
La conférence, intitulée « La Préhistoire dans les Ardennes, l'exemple de Vouziers », sera également donnée au Musée de l'Ardenne, à Charleville-Mézières, le lendemain.
« Le thème transversal des Journées Nationales de l'Archéologie, c'est l'objet inédit, explique Sophie Galland-Créty. J'ai choisi de présenter un vestige d'animal sauvage (auroch), une espèce qui s'est éteinte en France vers le XVIe siècle, et qui faisait partie des grands mammifères chassés de la Préhistoire, de la fin de Néolithique en ce qui concerne Vouziers. »
Difficile de tourner le dos à ce moment (pré) historique !
J.B.
Conférence vendredi 22 juin à 20 heures au Parc Argonne Découverte (Olizy-Primat). Le programme détaillé des Journées figure sur journees-archeologie.inrap.fr ou www.inrap.fr

L'union l'Ardennais