Ouverture dans trois semaines du magasin Dans « l'ambiance » Ikea

Ouverture dans trois semaines du magasin Dans « l'ambiance » Ikea

Publié le mercredi 04 août 2010 à 11H00 - Vu 227 fois

LES dimensions du bâtiment sont immenses, « 29 000 m2 au total, dont 17 000 m2 dédiés à l'espace commercial », détaille Richard Jimenez, directeur d'Ikea Reims-Thillois. Ces chiffres donnent l'ampleur de la tâche des équipes chargées de l'aménagement intérieur du magasin jaune et bleu. D'ailleurs, actuellement, une centaine de salariés, auxquels s'ajoutent une vingtaine d'employés de sociétés extérieures, travaillent pour tout préparer. « Nous sommes dans les temps », se satisfait Richard Jimenez.
41 ambiances et 3 appartements
Une des particularités de l'enseigne suédoise est de créer des pièces entièrement aménagées, appelées « ambiances ». Au total, il y en a quarante et une, ainsi que trois appartements témoins. Ces lieux doivent permettre aux visiteurs de s'imaginer chez eux. « Chaque ambiance est conçue pour cibler directement un type particulier d'acheteur, comme par exemple un couple d'enseignants avec deux enfants, dévoile le directeur d'Ikea. Tout un parcours est également créé. À l'étage, on commence par le salon, puis la bibliothèque, le bureau, la cuisine, la salle à manger, la chambre, et enfin l'espace enfants. Les clients retrouvent ensuite au rez-de-chaussée tous les accessoires, et pour finir l'entrepôt, qui fait à lui seul 4 500 m2, où ils peuvent prendre eux-mêmes les meubles qu'ils ont choisi d'acheter. » Bref, un long circuit qui laisse largement le temps au consommateur de se laisser séduire, et pour finir, d'acheter l'un des 9 500 produits estampillés Ikea. « L'étiquetage de toutes ces références est d'ailleurs la partie la plus fastidieuse et la plus longue », confie Richard Jimenez.
Et ce n'est pas la seule technique utilisée pour retenir les clients plus longtemps. Ikea, c'est aussi un restaurant d'une capacité de 500 couverts, un espace de jeux surveillés pour les enfants de 4 à 7 ans, une salle vidéo pour les plus grands, une supérette avec des produits alimentaires suédois, ainsi qu'un point de vente alimentaire rapide.
C'est tout cet espace qui est actuellement aménagé, cela depuis le mois d'avril. Chaque jour, une douzaine de semi-remorques vient décharger marchandise et matériel d'exposition.
Tout a été prévu, planifié en amont afin que tout se déroule au mieux et le plus rapidement possible. En effet, n'oublions pas que les travaux du magasin n'avaient débuté qu'en décembre 2009. En moins de dix mois, le vingt-septième Ikea de l'Hexagone - le vingt-huitième ouvrira à la même date à Avignon - sera sorti de terre.
450 000 catalogues distribués
Voilà encore un chiffre qui va donner le tournis. À partir d'aujourd'hui, et pendant trois semaines, 450 000 catalogues vont être déposés gratuitement dans les boîtes aux lettres de la Marne.
Le 25 août, les 250 salariés seront sur le pied de guerre pour accueillir les « 15 000 visiteurs attendus lors de cette première journée d'ouverture et les 70 à 80 000 clients prévus pour la première semaine », estime le directeur d'Ikea.
Des chiffres qui sont à la hauteur des enjeux attendus par la création de ce magasin. L'objectif est de dégager, sur la première année d'exploitation, un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros, avec 1,6 million de visiteurs, soit plus que la cathédrale de Reims en 2008. Tout est dans la dimension…
Damien LE-THANH
Photos Ch.-Ph. PARIS

L'union l'Ardennais