Plus de tolérance pour se garer devant chez soi

Plus de tolérance pour se garer devant chez soi

Publié le jeudi 04 septembre 2008 à 01H00 - Vu 855 fois

RUE Des Telliers, rue Ponsardin… depuis quelques jours, les riverains du centre-ville reçoivent la visite inattendue de contractuelles. « C'était lundi soir vers 17 h 45 », raconte une habitante. « J'ai un coup de sonnette chez moi d'une pervenche en uniforme qui me dit : « C'est à vous cette voiture garée sur le bateau devant votre garage ? »… Je réponds hésitante « oui »… «Vous n'avez plus le droit de vous garer là ». Cela fait 13 ans que j'habite à Reims et il n'y avait pas de soucis. On nous laissait nous garer devant chez nous. Il y avait une certaine tolérance car on ne gênait personne. »
En quelques jours, plusieurs témoignages sont ainsi arrivés à l'union avec, à chaque fois, les mêmes explications. « Moi, rue de Taissy, j'ai même été verbalisé à deux reprises en trois semaines », raconte un riverain qui n'avait eu aucun problème en un an et demi de présence devant son garage.
« Une question d'équité »
Quelle mouche a donc piqué nos amies les pervenches ? Excès de zèle ? Nouvelles consignes ? « C'est vrai que jusqu'à présent, il y avait une certaine tolérance », explique Karim Mellouki, adjoint au maire en charge notamment du stationnement payant. « On a décidé, par souci d'équité, de rappeler aux riverains que la loi ne les autorise pas à se garer devant leur garage. Pourquoi sanctionner ceux qui dépassent le temps sur une place payante et laisser d'autres, à quelques mètres devant chez eux sans payer, alors qu'ils ont un garage ? Pour que tout le monde soit au même niveau, nos agents sont sur le terrain pour rappeler la loi. On privilégie la communication et l'information sans verbaliser tout de suite. » L'idée est donc de dire : si on a un garage, on l'utilise. Si on a une seconde voiture qui n'entre pas dans le parking, il convient alors de faire comme tout le monde, et de payer pour stationner. Le bateau n'est légalement pas une place mais juste un accès…
Pour l'élu, cette nouvelle politique doit aussi inciter certains conducteurs à prendre des cartes de résidants qui leur permettent de se garer sur des places fixes à moindre coût. « On a remarqué que des automobilistes ne prenaient plus cette carte car il savait qu'il pouvait se mettre devant leur garage et qu'on ne leur dirait rien. Ce n'est pas normal. » Le rappel à la loi est aussi valable pour certaines entreprises qui ont tendance à oublier la règle et à se mettre sur les bateaux sans autorisation.
Si la mairie explique être dorénavant plus vigilante, du côté de la police nationale, il n'y a officiellement aucun changement. « Pour nous, il n'y a pas de tolérance particulière à avoir ni de consigne de fermeté supplémentaire. Si les gens ont l'impression d'être davantage sanctionnés, c'est peut-être simplement que nous avons réorganisé depuis quelque temps nos patrouilles avec une présence plus importantes sur le terrain. Il y a donc plus de possibilité de constater ces infractions et de les sanctionner… »
G. A.-T.

L'union l'Ardennais